De quoi souffrez-vous?

consultation pour vous guider vers le traitement approprié

Cet exercice de consultation virtuelle vous guidera vers différentes conditions musculo-squelettiques et traitements appropriés selon la nature de votre problème. Cliquez sur la zone affectée pour une assistance immédiate.

De plus, un de nos docteurs en chiropratique répondra à vos questions dans les prochaines 24 heures.

Genou

ENTORSE

L’entorse est souvent causée par un traumatisme de grande amplitude qui occasionne de micro déchirures aux muscles et ligaments. Les blessures sportives et les chutes sont les causes les plus courantes. Une vive douleur et l’enflure de la région sont caractéristiques.

La première étape lors d’une entorse du genou est l’application de glace afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

Irritation méniscale

L’irritation des ménisques cause une douleur à l’intérieur du genou. La douleur est accentuée lorsqu’on met du poids sur la jambe affectée. S’il est déchiré, le ménisque peut bloquer l’articulation et empêcher l’amplitude de mouvement normale. Un clic lors de la marche peut aussi être ressenti.

L’application de glace est primordiale afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Votre chiropraticien utilisera la technique ART pour traiter votre ménisque.

TENDINITE

Les muscles s’attachent aux os par leurs tendons. Ceux-ci peuvent s’irriter dans plusieurs situations (mouvements répétitifs, postures prolongées, traumatisme direct ou indirect, dysfonction de l’articulation). Les tendons seront sensibles à l’effort comme en montant des escaliers. La douleur est perçue en surface contrairement au ménisque où la douleur semble provenir de l’intérieur du genou.

La tendinite la plus fréquente de l’épaules est à la coiffe des rotateurs. Les techniques Graston et ART sont les plus appropriées pour traiter les tendinites.

BURSITE

La bourse, tel un coussin, prévient le frottement entre les muscles et leurs tendons. Celle-ci peut s’irriter suite à des mouvements répétitifs, un traumatisme de compression ou simplement suite à la complication d’une tendinite. Les bourses sont douloureuses sans mouvement à la simple pression du doigt. S’agenouiller devient quasi impossible.

L’application de glace est primordiale afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

IRRADIATIONS OU PARESTHÉSIE

Il existe une multitude de sites de compression qui peuvent causer des engourdissements et douleurs à l’avant bras et aux mains. De la racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale jusqu’au canal carpien, plus d’une vingtaine d’endroits peuvent être la cause de vos engourdissements. Voir région cervicale pour d’autres diagnostics.

La technique Cox est la meilleure afin de décompresser le disque intervertébral blessé. Des thérapies complémentaires sont souvent utilisées pour soulager la douleur.

POIGNET ET MAIN

Tunnel carpien

Le tunnel carpien laisse passer le nerf médian qui se termine au bout des doigts. Une pression sur celui-ci peut entraîner des paresthésies (engourdissements), douleurs et pertes de force tout au long de son trajet (du cou aux doigts). Les engourdissements sont souvent accentués la nuit.

Les techniques Graston et ART sont les plus appropriées pour traiter le syndrome du tunnel carpien.

Engourdissements

Il existe une multitude de sites de compression qui peuvent causer des engourdissements et des douleurs à l’avant bras et aux mains. De la racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale jusqu’au canal carpien, plus d’une vingtaine d’endroits peuvent être la cause de vos engourdissements. Voir région cervicale pour d’autres diagnostics.

La majorité des compressions sont causées par L’accumulation de tissu cicatriciel. Les techniques Graston et ART sont les plus appropriées pour dégager les compressions nerveuses. Si par contre la compression provient de la région cervicale, les ajustements et la décompression selon la technique Cox sont les plus appropriés.

Tenosynovites de Quervain

L’inflammation des tendons longs abducteurs et courts extenseurs du pouce est fréquente et souvent causée par un des mouvements répétitifs de la main. Fermez votre poing avec le pouce à l’intérieur de vos doigts et fléchissez le poignet du côté de l’auriculaire. Une douleur au poignet à la jonction du pouce est caractéristique.

ÉPAULE

TENDINITE

Les muscles s'attachent aux os par leurs tendons. Ces derniers peuvent s'irriter dans plusieurs situations telles que : mouvements répétitifs, postures prolongées, traumatisme direct ou indirect, dysfonction de l'articulation, mauvais approvisionnement nerveux. Une douleur est ressentie lors de l'élévation de l'épaule. La tendinite la plus fréquente de l’épaules est à la coiffe des rotateurs.

Les techniques Graston et ART sont les plus appropriées pour traiter les tendinites.

BURSITE

La bourse, tel un coussin, prévient le frottement entre les muscles et leurs tendons. Celle-ci peut s'irriter suite à des mouvements répétitifs, un traumatisme de compression ou simplement suite à la complication d'une tendinite. Une douleur est ressentie via une pression sur l'épaule ou suite à une élévation passive (par quelqu'un d'autre).

L’application de glace est primordiale afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

CAPSULITE

La capsule est une enveloppe retrouvée autour de certaines articulations et celle-ci peut s'irriter lors de blessures chroniques non traitées telles les tendinites et les bursites ou lors d'un traumatisme important. Tous les mouvements de l'épaule sont douloureux. Il y a souvent une diminution de l'amplitude de mouvement.

La capsulite est les plus souvent une complication d’une tendinite qui devient chronique. Les techniques Graston et ART sont les plus appropriées pour le traitement de la capsulite.

ENTORSE ACROMIO-CLAVICULAIRE

L'articulation acromio-claviculaire (entre la clavicule et l'omoplate) est supportée par les ligaments du même nom. Une chute sur l'épaule ou un mouvement d'une trop grande amplitude peut endommager ces derniers. Une douleur est ressentie en fin d'élévation à la jonction de la clavicule et de l'omoplate.

La première étape lors d’une entorse est l’application de glace afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Ensuite, le travail est surtout d’ordre musculaire pour soulager les tensions avoisinantes et dégager le tissu cicatriciel formé suite au traumatisme. Les techniques Graston et ART sont donc les plus appropriés.

IRRADIATIONS OU PARESTHÉSIE

Il existe une multitude de sites de compression qui peuvent causer des engourdissements et douleurs à l’avant bras et aux mains. De la racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale jusqu’au canal carpien, plus d’une vingtaine d’endroits peuvent être la cause de vos engourdissements. Voir région cervicale pour d’autres diagnostics.

Après avoir déterminé la source de compression du nerf associé à la paresthésie, un des traitements suivant peut être utilisé : dècompression Cox dans le cas d'une origine discale, Art et Graston dans le cas d'une origine ligamentaire ou musculaire et ajustement dans le cas d'une origine articulaire.

COUDE

Épicondylite

Les tendons extenseurs de la main s’attachent sur l’épicondyle latéral de l’humérus. Les mouvements répétitifs en sont la cause la plus fréquente avec en tête de liste, le travail au clavier de l’ordinateur. L’épicondylite porte souvent le nom de tennis elbow, une blessure occasionnée par un traumatisme en exerçant un revers au tennis. Une douleur est ressentie en levant des objets ou en serrant le poing.

Cette tendinite des muscles extenseurs de la main est traitée par les techniques Graston et ART.

Épitrochléite

Les tendons fléchisseurs de la main s’attachent sur l’épicondyle latéral de l’humérus. Les mouvements répétitifs en sont la cause la plus fréquente. L’épitrochléite porte souvent le nom de golf elbow, une blessure occasionnée par un traumatisme en frappant le sol plutôt que la balle au golf. Une douleur sur l’aspect médial du coude est ressentie à l’extension de ce dernier ainsi que du poignet.

Cette tendinite des muscles fléchisseurs de la main est traitée par les techniques Graston et ART.

Bursite

La bourse, tel un coussin, prévient le frottement entre les muscles et leurs tendons. Celle-ci peut s’irriter suite à des mouvements répétitifs, un traumatisme de compression ou simplement suite à la complication d’une tendinite. Une douleur sera ressentie lorsque vous appuyez votre coude sur une surface dure.

L’application de glace est primordiale afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

IRRADIATIONS OU PARESTHÉSIE

Il existe une multitude de sites de compression qui peuvent causer des engourdissements et douleurs à l’avant bras et aux mains. De la racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale jusqu’au canal carpien, plus d’une vingtaine d’endroits peuvent être la cause de vos engourdissements. Voir région cervicale pour d’autres diagnostics.

Après avoir déterminé la source de compression du nerf associé à la paresthésie, un des traitements suivant peut être utilisé : dècompression Cox dans le cas d'une origine discale, Art et Graston dans le cas d'une origine ligamentaire ou musculaire et ajustement dans le cas d'une origine articulaire.

RÉGION CERVICALE ET TÊTE

Irritation facettaire

Les facettes articulaires sont souvent inflammées suite à un traumatisme en extension ou en flexion latérale. Une vive douleur est alors ressentie si vous penchez la tête vers l’arrière.

Les irritations facettaires étant associés à une mauvaise mécaniques de l'articulation vertébrale, le traitement correspond à rétablir la mobilité normale. Les ajustements vertébraux ainsi que le protocole facettaire de la décompression cox peuvent être utilisés.

Torticolis

Le torticolis est un spasme du muscle sterno-cléido-mastoïdien (SCM) et est causé par une mauvaise posture prolongée, un traumatisme (chute, accident d’auto, coup de fouet (whipplash) et quand on prend froid au cou. Il est souvent impossible de tourner la tête d’un côté.

La douleur ressentie lors d’un torticolis est surtout d’ordre musculaire. L’ART et la technique graston sont donc appropriés. Votre chiropraticien déterminera la pertinence des ajustements vertébraux selon la présence de subluxations vertébrales qui accompagnent souvent le torticolis.

Entorse cervicale

L’entorse est souvent causée par un traumatisme de grande amplitude qui occasionne de micro déchirures aux muscles et ligaments et peut allé jusqu’à la luxation d’une articulation. Les accidents de voiture et de sports en sont les causes les plus fréquentes. Une vive douleur et l’enflure de la région sont caractéristiques.

La première étape lors d’une entorse cervicale est l’application de glace afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Votre chiropraticien examinera la région affectée afin de déterminer si il y a eu déplacement vertébral et nécessité d’ajustements. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

Hernie discale

L’hernie discale est un bombement d’un disque intervertébral qui comprime un nerf à sa sortie de la colonne. Une douleur est ressentie le long du trajet du nerf du cou jusqu’au bras. Les douleurs sont accentuées selon les positions de la tête principalement en flexion et en compression.

La technique Cox est la meilleure afin de décompresser le disque intervertébral blessé. Des thérapies complémentaires sont souvent utilisées pour soulager la douleur.

Maux de tête & migraines

Les causes des maux de têtes et migraines sont multiples. Les tensions causées par de mauvaises postures, un traumatisme ou une perte de mobilité des vertèbres cervicales entraînent souvent une compression des nerfs provenant du cou qui se dirigent vers la tête.

Les causes de maux de têtes et migraines sont multiples ainsi seront les divers traitements possibles. Les ajustements vertébraux, les technique Graston et ART ainsi que la correction de mauvaises habitudes posturales seront appropriés.

Subluxation cervicale

Une perte de mobilité et ou un désalignement entre deux vertèbres survient après de mauvaises postures prolongées, des traumatismes, des mouvements répétitifs ou simplement suite à un élément déclencheur anodin. Cette dysfonction articulaire peut causer de la douleur, des tensions musculaires et une inflammation qui entrainera à son tour une interférence nerveuse. Toutefois, il se peut également que vous ne ressentiez pas de symptômes avant qu’une usure importante (arthrose) se manifeste après plusieurs années.

La subluxation vertébrale sera traitée par l’ajustement chiropratique. Si des tensions musculaires l’accompagnent, les technique Graston et ART seront misent à profit.

Arthrose cervicale

Une subluxation présente depuis plusieurs années conduit à la détérioration du disque intervertébral et à la calcification de l’articulation. Des raideurs matinales avec une diminution de mobilité en sont les principales caractéristiques.

Les ajustements chiropratique sont indiqués pour restaurer la mobilité articulaire. La technique Cox est aussi adéquate pour réhydrater le disque et ouvrir les facettes articulaires.

DOS ET OMOPLATE

Point à l'omoplate

Une myofascite des muscles de la région scapulaire (élévateur de l’omoplate, rhomboïde, érecteurs spinaux, trapèze) peut provoquer une douleur constante ou récurrente associée au stress, à la fatigue et aux postures prolongées.

Le traitement des myofascite sera fait via les technique Graston et ART. Votre chiropraticien examinera votre colonne afin de détecter la présence fréquente de subluxation vertébrale lié à ces myofascites. L’ajustement chiropratique sera, en ce sens, mis à contribution.

Subluxation costale

Le déplacement d’une côte lors d’un traumatisme ou d’un faux mouvements est fréquent et douloureux. La douleur peut s’étendre en avant de la cage thoracique et causer des douleurs en respirant profondéments.

La subluxation costale sera traitée par l’ajustement chiropratique. Si des tensions musculaires l’accompagnent, les techniques Graston et ART seront misent à profit.

Subluxation thoracique

Une perte de mobilité et ou un désalignement entre deux vertèbres survient après de mauvaises postures prolongées, des traumatismes, des mouvements répétitifs ou simplement suite à un élément déclencheur anodin. Cette dysfonction articulaire peut causer de la douleur, des tensions musculaires et une inflammations qui entrainera à son tour une interférence nerveuse. Toutefois, il se peut également que vous ne ressentiez pas de symptômes avant qu’une usure importante (arthrose) se manifeste après plusieurs années.

La subluxation thoracique sera traitée par l’ajustement chiropratique. Si des tensions musculaires l’accompagnent, les techniques Graston et ART seront misent à profit.

Arthrose thoracique

Une subluxation présente depuis plusieurs années conduit à la détérioration du disque intervertébral et à la calcification de l’articulation. Des raideurs matinales avec une diminution de mobilité en sont les principales caractéristiques.

Les ajustements chiropratique sont indiqués pour restaurer la mobilité articulaire. La technique Cox est aussi adéquate pour réhydrater le disque et ouvrir les facettes articulaires.

HANCHE ET FESSES

Subluxation sacro-iliatique

L’articulation sacro-iliaque est souvent bloquée entrainant des douleurs caractéristiques au bassin et dans la fesse. Une mauvaise posture assise, une démarche boiteuse ou l’accouchement sont des causes courantes. La douleur est souvent d’un seul côté et pire lorsqu’on est longtemps assis.

La subluxation Sacro-Iliaque sera traitée par l’ajustement chiropratique. Si des tensions musculaires l’accompagnent, les techniques Graston et ART seront misent à profit.

Sciatique

Le plus gros nerf du corps est souvent comprimé lors de son passage au travers des ligaments pelviens et des muscles fessiers. Il en résulte des douleurs et des engourdissements de la fesse jusqu’au mollet et au pied lorsque la compression est importante. À ne pas confondre avec l’hernie discale qui origine de la colonne lombaire.

Votre chiropraticien devra déterminer le site de compression du nerf sciatique. L’hernie discale en est la cause la plus fréquent et la technique Cox sera mise à contribution afin de décompresser le disque intervertébral. Si le nerf sciatique est coincer par les muscles fessiers, l’ART et les ajustements chiropratiques seront utilisés.

Arthrose de la hanche

Commun chez les personnes âgées, l’usure prématurée de l’articulation entre le fémur et le bassin cause des douleurs à l’aine et dans la fesse. La douleur est accentuée à la marche et en montant des escaliers.

Les mobilisations articulaires seront appliquées afin de restaurer l’amplitude de mouvement. Si des tensions musculaires sont présentes, les techniques Graston et ART seront misent à profit.

Bursite trochentérique

La bourse, tel un coussin, prévient le frottement entre les muscles et leurs tendons. Celle-ci peut s’irriter suite à des mouvements répétitifs, un traumatisme de compression ou simplement suite à la complication d’une tendinite. Une douleur ressentie sur le côté de la hanche à la simple pression est caractéristique.

Étant donnée que la bursite est une inflammation causée par un frottement des structures avoisinantes de la bourse sur celle-ci, une fois le tissus en cause diagnostiqué, le professionnel utilisera la technique la plus appropriée afin de corriger la biomécanique. Les manipulations, l'ART et la technique Graston peuvent toutes être des techniques efficaces.

Irradiations ou paresthésie

Il existe une multitude de sites de compression qui peuvent causer des engourdissements et douleurs à la fesse et la jambe. De la racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale jusqu’au mollet, plus d’une vingtaine d’endroits peuvent être la cause de vos engourdissements. Voir région lombaire pour d’autres conditions.

Après avoir déterminé la source de compression du nerf associé à la paresthésie, un des traitements suivant peut être utilisé: dècompression Cox dans le cas d'une origine discale, Art et Graston dans le cas d'une origine ligamentaire ou musculaire et ajustement dans le cas d'une origine articulaire.

BAS DU DOS

Irritation facettaire

Les facettes articulaires sont souvent inflammées suite à un traumatisme en extension ou en flexion latérale. Une vive douleur est alors ressentie si vous vous penchez vers l’arrière.

Les irritations facettaires étant associés à une mauvaise mécaniques de l'articulation vertébrale, le traitement correspond à rétablir la mobilité normale. Les ajustements vertébraux ainsi que le protocole facettaire de la décompression cox peuvent être utilisés.

Entorse lombaire

L’entorse est souvent causée par un traumatisme de grande amplitude qui occasionne de micro déchirures aux muscles et ligaments et peut allé jusqu’à la luxation d’une articulation. Les causes peuvent être multiples mais souvent, l’entorse lombaire survient en levant un lourde charge ou suite à un accident. Une vive douleur et l’enflure de la région sont caractéristiques.

La première étape lors d’une entorse lombaire est l’application de glace afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Votre chiropraticien examinera la région affectée afin de déterminer si il y a eu déplacement vertébral et nécessité d’ajustements. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

Irritation discale

Les sources les plus fréquente de douleurs lombaires sont les disques intervertébraux. Lever une charge trop lourde, de mauvaises postures assises ou des flexions répétées sont des exemples courants qui occasionnent ce genres de blessures. Une douleur au niveau de la ceinture, d’un côté ou bilatérale avec parfois une irradiation dans la fesse est caractéristique.

La technique Cox est la meilleure afin de décompresser le disque intervertébral blessé. Des thérapies complémentaires sont souvent utilisées pour soulager la douleur.

Hernie discale

Souvent causée par un effort en torsion, l’hernie discale est un bombement d’un disque intervertébral qui comprime un nerf à sa sortie de la colonne. Une sciatalgie est ressentie le long de la jambe et cause engourdissements et douleurs.

La technique Cox est la meilleure afin de décompresser le disque intervertébral blessé. Des thérapies complémentaires sont souvent utilisées pour soulager la douleur.

Subluxation lombaire

Une perte de mobilité et ou un désalignement entre deux vertèbres survient après de mauvaises postures prolongées, des traumatismes, des mouvements répétitifs ou simplement suite à un élément déclencheur anodin. Cette dysfonction articulaire peut causer de la douleur, des tensions musculaires et une inflammations qui entrainera à son tour une interférence nerveuse. Toutefois, il se peut également que vous ne ressentiez pas de symptômes avant qu’une usure importante (arthrose) se manifeste après plusieurs années.

La subluxation lombaire sera traitée par l’ajustement chiropratique. Si des tensions musculaires l’accompagnent, les techniques Graston et ART seront misent à profit.

Arthrose lombaire

Une subluxation présente depuis plusieurs années conduit à la détérioration du disque intervertébral et à la calcification de l’articulation. Des raideurs matinales avec une diminution de mobilité en sont les principales caractéristiques.

Les ajustements chiropratique sont indiqués pour restaurer la mobilité articulaire. La technique Cox est aussi adéquate pour réhydrater le disque et ouvrir les facettes articulaires.

CHEVILLES ET PIEDS

Entorse de la cheville

L’entorse est souvent causée par un traumatisme de grande amplitude qui occasionne de micro déchirures aux muscles et ligaments. Une vive douleur et l’enflure de la région sont caractéristiques.

La première étape lors d’une entorse de la cheville est l’application de glace afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

Fascite plantaire

Une irritation prolongée du fascia plantaire cause une douleur sous le pied, près du talon pire au lever. Cette condition peut résulter en une calcification du fascia à son insertion près du talon (épine de Lenoir) si elle devient chronique.

La fascite plantaire ou l’épine de Lenoir répondent bien aux techniques Graston et ART. Votre chiropraticien pourrait aussi avoir recours à des tapings pour supporter l’arche plantaire.

  • Genou

    ENTORSE

    L’entorse est souvent causée par un traumatisme de grande amplitude qui occasionne de micro déchirures aux muscles et ligaments. Les blessures sportives et les chutes sont les causes les plus courantes. Une vive douleur et l’enflure de la région sont caractéristiques.

    La première étape lors d’une entorse du genou est l’application de glace afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

    Irritation méniscale

    L’irritation des ménisques cause une douleur à l’intérieur du genou. La douleur est accentuée lorsqu’on met du poids sur la jambe affectée. S’il est déchiré, le ménisque peut bloquer l’articulation et empêcher l’amplitude de mouvement normale. Un clic lors de la marche peut aussi être ressenti.

    L’application de glace est primordiale afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Votre chiropraticien utilisera la technique ART pour traiter votre ménisque.

    TENDINITE

    Les muscles s’attachent aux os par leurs tendons. Ceux-ci peuvent s’irriter dans plusieurs situations (mouvements répétitifs, postures prolongées, traumatisme direct ou indirect, dysfonction de l’articulation). Les tendons seront sensibles à l’effort comme en montant des escaliers. La douleur est perçue en surface contrairement au ménisque où la douleur semble provenir de l’intérieur du genou.

    La tendinite la plus fréquente de l’épaules est à la coiffe des rotateurs. Les techniques Graston et ART sont les plus appropriées pour traiter les tendinites.

    BURSITE

    La bourse, tel un coussin, prévient le frottement entre les muscles et leurs tendons. Celle-ci peut s’irriter suite à des mouvements répétitifs, un traumatisme de compression ou simplement suite à la complication d’une tendinite. Les bourses sont douloureuses sans mouvement à la simple pression du doigt. S’agenouiller devient quasi impossible.

    L’application de glace est primordiale afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

    IRRADIATIONS OU PARESTHÉSIE

    Il existe une multitude de sites de compression qui peuvent causer des engourdissements et douleurs à l’avant bras et aux mains. De la racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale jusqu’au canal carpien, plus d’une vingtaine d’endroits peuvent être la cause de vos engourdissements. Voir région cervicale pour d’autres diagnostics.

    La technique Cox est la meilleure afin de décompresser le disque intervertébral blessé. Des thérapies complémentaires sont souvent utilisées pour soulager la douleur.

  • POIGNET ET MAIN

    Tunnel carpien

    Le tunnel carpien laisse passer le nerf médian qui se termine au bout des doigts. Une pression sur celui-ci peut entraîner des paresthésies (engourdissements), douleurs et pertes de force tout au long de son trajet (du cou aux doigts). Les engourdissements sont souvent accentués la nuit.

    Les techniques Graston et ART sont les plus appropriées pour traiter le syndrome du tunnel carpien.

    Engourdissements

    Il existe une multitude de sites de compression qui peuvent causer des engourdissements et des douleurs à l’avant bras et aux mains. De la racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale jusqu’au canal carpien, plus d’une vingtaine d’endroits peuvent être la cause de vos engourdissements. Voir région cervicale pour d’autres diagnostics.

    La majorité des compressions sont causées par L’accumulation de tissu cicatriciel. Les techniques Graston et ART sont les plus appropriées pour dégager les compressions nerveuses. Si par contre la compression provient de la région cervicale, les ajustements et la décompression selon la technique Cox sont les plus appropriés.

    Tenosynovites de Quervain

    L’inflammation des tendons longs abducteurs et courts extenseurs du pouce est fréquente et souvent causée par un des mouvements répétitifs de la main. Fermez votre poing avec le pouce à l’intérieur de vos doigts et fléchissez le poignet du côté de l’auriculaire. Une douleur au poignet à la jonction du pouce est caractéristique.

  • ÉPAULE

    TENDINITE

    Les muscles s'attachent aux os par leurs tendons. Ces derniers peuvent s'irriter dans plusieurs situations telles que : mouvements répétitifs, postures prolongées, traumatisme direct ou indirect, dysfonction de l'articulation, mauvais approvisionnement nerveux. Une douleur est ressentie lors de l'élévation de l'épaule. La tendinite la plus fréquente de l’épaules est à la coiffe des rotateurs.

    Les techniques Graston et ART sont les plus appropriées pour traiter les tendinites.

    BURSITE

    La bourse, tel un coussin, prévient le frottement entre les muscles et leurs tendons. Celle-ci peut s'irriter suite à des mouvements répétitifs, un traumatisme de compression ou simplement suite à la complication d'une tendinite. Une douleur est ressentie via une pression sur l'épaule ou suite à une élévation passive (par quelqu'un d'autre).

    L’application de glace est primordiale afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

    CAPSULITE

    La capsule est une enveloppe retrouvée autour de certaines articulations et celle-ci peut s'irriter lors de blessures chroniques non traitées telles les tendinites et les bursites ou lors d'un traumatisme important. Tous les mouvements de l'épaule sont douloureux. Il y a souvent une diminution de l'amplitude de mouvement.

    La capsulite est les plus souvent une complication d’une tendinite qui devient chronique. Les techniques Graston et ART sont les plus appropriées pour le traitement de la capsulite.

    ENTORSE ACROMIO-CLAVICULAIRE

    L'articulation acromio-claviculaire (entre la clavicule et l'omoplate) est supportée par les ligaments du même nom. Une chute sur l'épaule ou un mouvement d'une trop grande amplitude peut endommager ces derniers. Une douleur est ressentie en fin d'élévation à la jonction de la clavicule et de l'omoplate.

    La première étape lors d’une entorse est l’application de glace afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Ensuite, le travail est surtout d’ordre musculaire pour soulager les tensions avoisinantes et dégager le tissu cicatriciel formé suite au traumatisme. Les techniques Graston et ART sont donc les plus appropriés.

    IRRADIATIONS OU PARESTHÉSIE

    Il existe une multitude de sites de compression qui peuvent causer des engourdissements et douleurs à l’avant bras et aux mains. De la racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale jusqu’au canal carpien, plus d’une vingtaine d’endroits peuvent être la cause de vos engourdissements. Voir région cervicale pour d’autres diagnostics.

    Après avoir déterminé la source de compression du nerf associé à la paresthésie, un des traitements suivant peut être utilisé : dècompression Cox dans le cas d'une origine discale, Art et Graston dans le cas d'une origine ligamentaire ou musculaire et ajustement dans le cas d'une origine articulaire.

  • COUDE

    Épicondylite

    Les tendons extenseurs de la main s’attachent sur l’épicondyle latéral de l’humérus. Les mouvements répétitifs en sont la cause la plus fréquente avec en tête de liste, le travail au clavier de l’ordinateur. L’épicondylite porte souvent le nom de tennis elbow, une blessure occasionnée par un traumatisme en exerçant un revers au tennis. Une douleur est ressentie en levant des objets ou en serrant le poing.

    Cette tendinite des muscles extenseurs de la main est traitée par les techniques Graston et ART.

    Épitrochléite

    Les tendons fléchisseurs de la main s’attachent sur l’épicondyle latéral de l’humérus. Les mouvements répétitifs en sont la cause la plus fréquente. L’épitrochléite porte souvent le nom de golf elbow, une blessure occasionnée par un traumatisme en frappant le sol plutôt que la balle au golf. Une douleur sur l’aspect médial du coude est ressentie à l’extension de ce dernier ainsi que du poignet.

    Cette tendinite des muscles fléchisseurs de la main est traitée par les techniques Graston et ART.

    Bursite

    La bourse, tel un coussin, prévient le frottement entre les muscles et leurs tendons. Celle-ci peut s’irriter suite à des mouvements répétitifs, un traumatisme de compression ou simplement suite à la complication d’une tendinite. Une douleur sera ressentie lorsque vous appuyez votre coude sur une surface dure.

    L’application de glace est primordiale afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

    IRRADIATIONS OU PARESTHÉSIE

    Il existe une multitude de sites de compression qui peuvent causer des engourdissements et douleurs à l’avant bras et aux mains. De la racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale jusqu’au canal carpien, plus d’une vingtaine d’endroits peuvent être la cause de vos engourdissements. Voir région cervicale pour d’autres diagnostics.

    Après avoir déterminé la source de compression du nerf associé à la paresthésie, un des traitements suivant peut être utilisé : dècompression Cox dans le cas d'une origine discale, Art et Graston dans le cas d'une origine ligamentaire ou musculaire et ajustement dans le cas d'une origine articulaire.

  • RÉGION CERVICALE ET TÊTE

    Irritation facettaire

    Les facettes articulaires sont souvent inflammées suite à un traumatisme en extension ou en flexion latérale. Une vive douleur est alors ressentie si vous penchez la tête vers l’arrière.

    Les irritations facettaires étant associés à une mauvaise mécaniques de l'articulation vertébrale, le traitement correspond à rétablir la mobilité normale. Les ajustements vertébraux ainsi que le protocole facettaire de la décompression cox peuvent être utilisés.

    Torticolis

    Le torticolis est un spasme du muscle sterno-cléido-mastoïdien (SCM) et est causé par une mauvaise posture prolongée, un traumatisme (chute, accident d’auto, coup de fouet (whipplash) et quand on prend froid au cou. Il est souvent impossible de tourner la tête d’un côté.

    La douleur ressentie lors d’un torticolis est surtout d’ordre musculaire. L’ART et la technique graston sont donc appropriés. Votre chiropraticien déterminera la pertinence des ajustements vertébraux selon la présence de subluxations vertébrales qui accompagnent souvent le torticolis.

    Entorse cervicale

    L’entorse est souvent causée par un traumatisme de grande amplitude qui occasionne de micro déchirures aux muscles et ligaments et peut allé jusqu’à la luxation d’une articulation. Les accidents de voiture et de sports en sont les causes les plus fréquentes. Une vive douleur et l’enflure de la région sont caractéristiques.

    La première étape lors d’une entorse cervicale est l’application de glace afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Votre chiropraticien examinera la région affectée afin de déterminer si il y a eu déplacement vertébral et nécessité d’ajustements. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

    Hernie discale

    L’hernie discale est un bombement d’un disque intervertébral qui comprime un nerf à sa sortie de la colonne. Une douleur est ressentie le long du trajet du nerf du cou jusqu’au bras. Les douleurs sont accentuées selon les positions de la tête principalement en flexion et en compression.

    La technique Cox est la meilleure afin de décompresser le disque intervertébral blessé. Des thérapies complémentaires sont souvent utilisées pour soulager la douleur.

    Maux de tête & migraines

    Les causes des maux de têtes et migraines sont multiples. Les tensions causées par de mauvaises postures, un traumatisme ou une perte de mobilité des vertèbres cervicales entraînent souvent une compression des nerfs provenant du cou qui se dirigent vers la tête.

    Les causes de maux de têtes et migraines sont multiples ainsi seront les divers traitements possibles. Les ajustements vertébraux, les technique Graston et ART ainsi que la correction de mauvaises habitudes posturales seront appropriés.

    Subluxation cervicale

    Une perte de mobilité et ou un désalignement entre deux vertèbres survient après de mauvaises postures prolongées, des traumatismes, des mouvements répétitifs ou simplement suite à un élément déclencheur anodin. Cette dysfonction articulaire peut causer de la douleur, des tensions musculaires et une inflammation qui entrainera à son tour une interférence nerveuse. Toutefois, il se peut également que vous ne ressentiez pas de symptômes avant qu’une usure importante (arthrose) se manifeste après plusieurs années.

    La subluxation vertébrale sera traitée par l’ajustement chiropratique. Si des tensions musculaires l’accompagnent, les technique Graston et ART seront misent à profit.

    Arthrose cervicale

    Une subluxation présente depuis plusieurs années conduit à la détérioration du disque intervertébral et à la calcification de l’articulation. Des raideurs matinales avec une diminution de mobilité en sont les principales caractéristiques.

    Les ajustements chiropratique sont indiqués pour restaurer la mobilité articulaire. La technique Cox est aussi adéquate pour réhydrater le disque et ouvrir les facettes articulaires.

  • DOS ET OMOPLATE

    Point à l'omoplate

    Une myofascite des muscles de la région scapulaire (élévateur de l’omoplate, rhomboïde, érecteurs spinaux, trapèze) peut provoquer une douleur constante ou récurrente associée au stress, à la fatigue et aux postures prolongées.

    Le traitement des myofascite sera fait via les technique Graston et ART. Votre chiropraticien examinera votre colonne afin de détecter la présence fréquente de subluxation vertébrale lié à ces myofascites. L’ajustement chiropratique sera, en ce sens, mis à contribution.

    Subluxation costale

    Le déplacement d’une côte lors d’un traumatisme ou d’un faux mouvements est fréquent et douloureux. La douleur peut s’étendre en avant de la cage thoracique et causer des douleurs en respirant profondéments.

    La subluxation costale sera traitée par l’ajustement chiropratique. Si des tensions musculaires l’accompagnent, les techniques Graston et ART seront misent à profit.

    Subluxation thoracique

    Une perte de mobilité et ou un désalignement entre deux vertèbres survient après de mauvaises postures prolongées, des traumatismes, des mouvements répétitifs ou simplement suite à un élément déclencheur anodin. Cette dysfonction articulaire peut causer de la douleur, des tensions musculaires et une inflammations qui entrainera à son tour une interférence nerveuse. Toutefois, il se peut également que vous ne ressentiez pas de symptômes avant qu’une usure importante (arthrose) se manifeste après plusieurs années.

    La subluxation thoracique sera traitée par l’ajustement chiropratique. Si des tensions musculaires l’accompagnent, les techniques Graston et ART seront misent à profit.

    Arthrose thoracique

    Une subluxation présente depuis plusieurs années conduit à la détérioration du disque intervertébral et à la calcification de l’articulation. Des raideurs matinales avec une diminution de mobilité en sont les principales caractéristiques.

    Les ajustements chiropratique sont indiqués pour restaurer la mobilité articulaire. La technique Cox est aussi adéquate pour réhydrater le disque et ouvrir les facettes articulaires.

  • HANCHE ET FESSES

    Subluxation sacro-iliatique

    L’articulation sacro-iliaque est souvent bloquée entrainant des douleurs caractéristiques au bassin et dans la fesse. Une mauvaise posture assise, une démarche boiteuse ou l’accouchement sont des causes courantes. La douleur est souvent d’un seul côté et pire lorsqu’on est longtemps assis.

    La subluxation Sacro-Iliaque sera traitée par l’ajustement chiropratique. Si des tensions musculaires l’accompagnent, les techniques Graston et ART seront misent à profit.

    Sciatique

    Le plus gros nerf du corps est souvent comprimé lors de son passage au travers des ligaments pelviens et des muscles fessiers. Il en résulte des douleurs et des engourdissements de la fesse jusqu’au mollet et au pied lorsque la compression est importante. À ne pas confondre avec l’hernie discale qui origine de la colonne lombaire.

    Votre chiropraticien devra déterminer le site de compression du nerf sciatique. L’hernie discale en est la cause la plus fréquent et la technique Cox sera mise à contribution afin de décompresser le disque intervertébral. Si le nerf sciatique est coincer par les muscles fessiers, l’ART et les ajustements chiropratiques seront utilisés.

    Arthrose de la hanche

    Commun chez les personnes âgées, l’usure prématurée de l’articulation entre le fémur et le bassin cause des douleurs à l’aine et dans la fesse. La douleur est accentuée à la marche et en montant des escaliers.

    Les mobilisations articulaires seront appliquées afin de restaurer l’amplitude de mouvement. Si des tensions musculaires sont présentes, les techniques Graston et ART seront misent à profit.

    Bursite trochentérique

    La bourse, tel un coussin, prévient le frottement entre les muscles et leurs tendons. Celle-ci peut s’irriter suite à des mouvements répétitifs, un traumatisme de compression ou simplement suite à la complication d’une tendinite. Une douleur ressentie sur le côté de la hanche à la simple pression est caractéristique.

    Étant donnée que la bursite est une inflammation causée par un frottement des structures avoisinantes de la bourse sur celle-ci, une fois le tissus en cause diagnostiqué, le professionnel utilisera la technique la plus appropriée afin de corriger la biomécanique. Les manipulations, l'ART et la technique Graston peuvent toutes être des techniques efficaces.

    Irradiations ou paresthésie

    Il existe une multitude de sites de compression qui peuvent causer des engourdissements et douleurs à la fesse et la jambe. De la racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale jusqu’au mollet, plus d’une vingtaine d’endroits peuvent être la cause de vos engourdissements. Voir région lombaire pour d’autres conditions.

    Après avoir déterminé la source de compression du nerf associé à la paresthésie, un des traitements suivant peut être utilisé: dècompression Cox dans le cas d'une origine discale, Art et Graston dans le cas d'une origine ligamentaire ou musculaire et ajustement dans le cas d'une origine articulaire.

  • BAS DU DOS

    Irritation facettaire

    Les facettes articulaires sont souvent inflammées suite à un traumatisme en extension ou en flexion latérale. Une vive douleur est alors ressentie si vous vous penchez vers l’arrière.

    Les irritations facettaires étant associés à une mauvaise mécaniques de l'articulation vertébrale, le traitement correspond à rétablir la mobilité normale. Les ajustements vertébraux ainsi que le protocole facettaire de la décompression cox peuvent être utilisés.

    Entorse lombaire

    L’entorse est souvent causée par un traumatisme de grande amplitude qui occasionne de micro déchirures aux muscles et ligaments et peut allé jusqu’à la luxation d’une articulation. Les causes peuvent être multiples mais souvent, l’entorse lombaire survient en levant un lourde charge ou suite à un accident. Une vive douleur et l’enflure de la région sont caractéristiques.

    La première étape lors d’une entorse lombaire est l’application de glace afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Votre chiropraticien examinera la région affectée afin de déterminer si il y a eu déplacement vertébral et nécessité d’ajustements. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

    Irritation discale

    Les sources les plus fréquente de douleurs lombaires sont les disques intervertébraux. Lever une charge trop lourde, de mauvaises postures assises ou des flexions répétées sont des exemples courants qui occasionnent ce genres de blessures. Une douleur au niveau de la ceinture, d’un côté ou bilatérale avec parfois une irradiation dans la fesse est caractéristique.

    La technique Cox est la meilleure afin de décompresser le disque intervertébral blessé. Des thérapies complémentaires sont souvent utilisées pour soulager la douleur.

    Hernie discale

    Souvent causée par un effort en torsion, l’hernie discale est un bombement d’un disque intervertébral qui comprime un nerf à sa sortie de la colonne. Une sciatalgie est ressentie le long de la jambe et cause engourdissements et douleurs.

    La technique Cox est la meilleure afin de décompresser le disque intervertébral blessé. Des thérapies complémentaires sont souvent utilisées pour soulager la douleur.

    Subluxation lombaire

    Une perte de mobilité et ou un désalignement entre deux vertèbres survient après de mauvaises postures prolongées, des traumatismes, des mouvements répétitifs ou simplement suite à un élément déclencheur anodin. Cette dysfonction articulaire peut causer de la douleur, des tensions musculaires et une inflammations qui entrainera à son tour une interférence nerveuse. Toutefois, il se peut également que vous ne ressentiez pas de symptômes avant qu’une usure importante (arthrose) se manifeste après plusieurs années.

    La subluxation lombaire sera traitée par l’ajustement chiropratique. Si des tensions musculaires l’accompagnent, les techniques Graston et ART seront misent à profit.

    Arthrose lombaire

    Une subluxation présente depuis plusieurs années conduit à la détérioration du disque intervertébral et à la calcification de l’articulation. Des raideurs matinales avec une diminution de mobilité en sont les principales caractéristiques.

    Les ajustements chiropratique sont indiqués pour restaurer la mobilité articulaire. La technique Cox est aussi adéquate pour réhydrater le disque et ouvrir les facettes articulaires.

  • CHEVILLES ET PIEDS

    Entorse de la cheville

    L’entorse est souvent causée par un traumatisme de grande amplitude qui occasionne de micro déchirures aux muscles et ligaments. Une vive douleur et l’enflure de la région sont caractéristiques.

    La première étape lors d’une entorse de la cheville est l’application de glace afin de réduire l’inflammation. Appliquez une dizaine de minutes de glace à l’heure. Une fois l’inflammation diminuée, le travail musculaire sera de mise via les techniques Graston et ART.

    Fascite plantaire

    Une irritation prolongée du fascia plantaire cause une douleur sous le pied, près du talon pire au lever. Cette condition peut résulter en une calcification du fascia à son insertion près du talon (épine de Lenoir) si elle devient chronique.

    La fascite plantaire ou l’épine de Lenoir répondent bien aux techniques Graston et ART. Votre chiropraticien pourrait aussi avoir recours à des tapings pour supporter l’arche plantaire.

CENTRE
CHIROPRATIQUE
DE CHÂTEAUGUAY
19, Rue Vanier
Châteauguay, QC
450 692-0435

Pour prendre rendez-vous par téléphone, contactez-nous durant les heures d'ouvertures:
Du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 15h à 19h30.


Design Studiopix © 2019